J'embauche

Sommaire :

  1. J'établis un contrat de travail
  2. J'organise l'intégration de mon nouveau salarié
  3. Livret d'accueil, formation interne, tutorat, etc. ?
  4. La saison s'achève, et après ?

 

J’ai trouvé mon futur salarié, je lui demande de me communiquer certains éléments me permettant de procéder à son embauche effective :

  • Pièce d’identité ou carte de séjour 
  • Carte vitale et/ou attestation de sécurité sociale
  • Un relevé d’identité bancaire ou postal si le paiement du salaire se fait par virement bancaire
  • Son adresse postale pour lui envoyer le cas échéant son bulletin de paie
  • et si possible un n° de téléphone pour le joindre en cas de besoin

Je déclare mon salarié auprès de l’URSSAF, ou de la MSA si je relève du secteur agricole, dans les 8 jours avant la date d’embauche. Je peux le faire directement en ligne sur le site www.net-entreprises.fr/accueilgeneriquemdp.htm

Attention : s'il s'agit de ma première déclaration sur ce site, je devrai m’inscrire. Le délai peut demander plusieurs jours avant de pouvoir utiliser le service en ligne.

Le savez-vous ? Le Tese et le Tesa

J’utilise le Titre Emploi Service Entreprise (TESE) ou le Titre Emploi Simplifié Agricole (TESA), pour accomplir gratuitement les formalités liées à l’embauche et à la gestion de mon personnel (déclaration préalable à l’embauche, feuilles de paie, etc.). Les modalités d’utilisation diffèrent selon le nombre de salariés, le secteur d’activité et la nature des emplois concernés. 

En savoir +  sur www.letese.urssaf.fr ou www.msa.fr/lfr/espace-prive

 

J’établis un contrat de travail

Il existe plusieurs types de contrats utilisés pour la saison : CDD saisonnier, CDD classique pour surcroît d’activité ou pour remplacement, contrat d’usage, contrat vendanges, contrat de travail intermittent, etc. Tous cependant ne correspondent pas à ma convention collective. Aussi, je n’hésite pas à demander conseil pour choisir le contrat adapté. 
 

Le contrat de travail doit être écrit et signé au plus tard dans les 2 jours qui suivent l’embauche, faute de quoi il est considéré comme un contrat à durée indéterminée à temps plein.

En savoir + :  Les types de contrats

 

Et si j’embauchais un mineur pour la saison ? 

Je me renseigne pour connaître la réglementation spécifique qui encadre le travail des mineurs, et contacte la mission locale.
 

La période d'essai

Si je mets en place une période d’essai, je vérifie dans la convention collective les modalités de mise en œuvre (durée maximale, conditions de renouvellement, etc.).
 

J’organise l’intégration de mon nouveau salarié 

Les papiers sont en règles, je mets tout en œuvre pour faciliter l’intégration du salarié grâce à une démarche d’intégration en 3 étapes :

  1. Je prépare l’arrivée du salarié avec son futur supérieur hiérarchique, et si possible son tuteur. Objectifs : formaliser les activités confiées au salarié et les planifier. Puis, j’informe l’équipe de sa venue.

  2. J’accueille le salarié :  je prévois un temps d’accueil, si possible le premier jour, pour lui faire visiter l’établissement, le présenter individuellement aux autres salariés, lui expliquer le fonctionnement de l’entreprise, lui remettre les documents de l’entreprise (livret d’accueil du salarié, règlements divers, etc) et lui indique les possibilités de consulter la convention collective et les autres documents réglementaires.
    En savoir + :  Le contrat de travail
     
  3. Si ce n’est déjà fait, je lui fais signer le contrat de travail (2 exemplaires originaux, dont 1 remis au salarié). 
     
  • J’accompagne (ou son tuteur) le salarié dans son poste : je détaille les missions et tâches confiées. Je lui transmets également les consignes de sécurité et de prévention des risques au sein de l’entreprise et de ceux inhérents à son poste. Je fais ensuite régulièrement le point avec lui sur son adaptation au poste, si possible à mi-période d’essai, et à l’issue.

Livret d’accueil, formation interne, tutorat, etc. ? 

Plus d’informations sur la page > je fidélise mon salarié

Je n’oublie pas de contacter la Médecine du travail pour la visite médicale d’embauche ou les actions de formation et de prévention à destination des saisonniers. 

En savoir + : J’évalue les risques professionnels  

 

Peu disponible en saison, je garde sous la main la liste des éléments à remettre au salarié à la fin de la saison ou du contrat : 

  • Le certificat de travail
  • L’attestation Pôle Emploi
  • Le solde de tout compte
  • La déclaration de portabilité de la garantie santé et de prévoyance, etc.

En savoir + :  Le contrat de travail

Je consulte la convention collective dont relève mon entreprise pour connaître les documents à remettre au salarié.

 

La saison s’achève, et après ?

  • Je fais le point avec chacun de mes salariés sur la saison : comment cela s’est passé pour eux ?, envie de renouveler l’expérience la saison prochaine ?,  de se former après ? …

  • Je leur remets les documents obligatoires :
     - Le Bordereau Individuel d'Accès à la Formation (BIAF). Ce document informe le salarié sur ses droits au congé de formation et lui permet de présenter sa demande de financement auprès du FONGECIF ou de l'Organisme Paritaire collecteur agréé (OPCA). Le BIAF n'est pas obligatoire lorsque le salarié est un jeune en cours de cursus scolaire ou universitaire.
    - L'Attestation Pôle Emploi complétée et signée.
    - Le certificat de travail.
    Certaines conventions collectives ou d'autres accords peuvent prévoir d'autres documents à remettre obligatoirement à votre salarié en fin de contrat.

  • Je rédige une lettre de recommandation qui leur permettra de trouver plus facilement un emploi.

  • J’étudie les moyens de fidéliser mon salarié.

 

 

Mis à jour le Mardi, 7. Juin 2016 - 17:06