Pourquoi une Maison du Travail Saisonnier ?

Des caractéristiques communes

L’activité économique des zones d’emploi de Narbonne et de Béziers se caractérise par trois grands secteurs d’activité : le tourisme, l’agriculture et plus particulièrement la viticulture, et le secteur tertiaire orienté vers l’économie présentielle, c’est-à-dire celle qui est rendue nécessaire pour répondre aux besoins de la population présente sur le territoire. Sur le biterrois, quelques petites industries de pointe qui connaissent régulièrement des pics d’activité sont également présentes.

Un diagnostic partagé

Ces activités saisonnières, ou impactées par les saisons, entrainent des besoins particuliers en termes d’emplois (recrutement, nature de contrats) et de qualité d’emploi (conditions de travail, santé, formation, sécurisation des parcours), mais aussi et plus largement en termes de conditions de vie et d’accueil.
Parallèlement, ces emplois saisonniers ne sont pas toujours pourvus malgré un nombre important de personnes en recherche d’emploi. Plusieurs facteurs entrent en jeu, parmi eux, un manque d’attractivité en raison des conditions de travail proposées, du manque de pérennité du contrat.

Des finalités communes

Les collectivités, avec les partenaires, visent des objectifs communs :

  • Améliorer les conditions d’accueil, de vie, de travail et d’emploi des saisonniers sur le territoire ;

  • Favoriser l’adéquation entre l’offre et la demande d’emplois dans une logique de sécurisation des parcours professionnels ;
  • Améliorer la cohérence entre l’offre et la demande de formation et les besoins du marché local du travail ;
  • Favoriser la professionnalisation des travailleurs saisonniers et des employeurs ;
  • Rechercher et développer les complémentarités saisonnières et la pluriactivité ;
  • Consolider et valoriser la situation d’emploi des travailleurs saisonniers dans l’optique de favoriser un emploi qualifié et durable ;
  • Favoriser la diffusion d’informations en direction des employeurs, des salariés saisonniers et des demandeurs d’emploi sur leurs droits et leurs obligations respectifs ;
  • Développer un réseau d’information sur le travail saisonnier avec l’appui des structures d’accueil existantes ;
  • Proposer des actions adaptées aux différentes problématiques liées au travail saisonnier : emploi, conditions de travail, santé, logement, mobilité.
Mis à jour le Jeudi, 31. Mars 2016 - 15:28