Commis / commise de cuisine

Descriptif

Je réceptionne et range les provisions, je prépare et cuisine des préparations préliminaires et des mets simples (épluchage et lavage de fruits et légumes, préparation et cuisson des viandes et poissons, dosage et mélange des ingrédients, dressage des plats), puis, à la fin du service, j’assure le nettoyage du matériel, de la cuisine et des offices.

 

Ce que l’employeur attend de moi

  • J’applique les règles d’hygiène et de sécurité,
  • Je suis rigoureux(se) et organisé(e),
  • J’effectue des tâches répétitives avec adresse,
  • Je réalise ces activités dans les temps et au moment imparti,
  • Je sais travailler en équipe et en lien avec le personnel de salle.
     

Les conditions de travail

Travail physique 
Respect des règles d’hygiène agroalimentaire ou sanitaire 
Respect des règles de sécurité et de prévention 
Esprit d’équipe 
Esprit d’initiative, autonomie 
Esprit commercial et sens du contact 
Horaires décalés et/ou travail le week-end 

 

Bon à savoir

  • Posséder des notions de cuisine pour la réalisation de plats particuliers (desserts, poissons, …) est un atout.
  • L'activité implique la manipulation de plats chauds et d'outils tranchants (couteaux, hachoirs, ...).
  • Je peux postuler dans tous types de restaurants : restauration traditionnelle, gastronomique, brasserie, pizzéria, snack, cafétéria...
  • Je peux travailler avec des horaires « en coupure » et être confronté à des pics d’activité (« coups de feu »).

 

Saisonnalité de l’emploi

Période de recrutement à partir de février-mars.

Période d’emploi d’avril à octobre, avec un pic de juin à août.

 

Accès à l’emploi

  • Métier accessible avec ou sans expérience, sans diplôme obligatoire.
  • Je peux accéder au métier avec un CAP cuisine, un BP cuisinier ou restaurant, un Bac Pro cuisine, un Bac Techno Hôtellerie ou un CQP commis de cuisine.

 

Si j’ai travaillé 1 saison (de deux mois minimum en Hôtellerie-restauration) au cours des 5 dernières années, je bénéficie d’un crédit de 21 heures de la part du FAFIH, au titre de la Sécurisation des Parcours Professionnels des Saisonniers, pour me former gratuitement dans le secteur. Plus de précisions sur le site dédié aux saisonniers : www.saisonniers-hotel-resto.fr

 

Evolution professionnelle

  • Après la saison, je peux travailler en restauration traditionnelle, dans un restaurant d’entreprise ou de collectivité, chez un traiteur.
  • Je peux poursuivre mon activité en saison hivernale avec un poste similaire.
  • Je peux me professionnaliser au poste de cuisinier (de BEP à BTS) ou au poste d’employé polyvalent de restauration (CAP).
  • Je peux me tourner/m’orienter vers les secteurs charcuterie – traiteur, ou pâtisserie – confiserie – glacerie, …

 

Je peux justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum, exercée en continu ou en discontinu, en France ou à l’étranger ? Avec la VAE, je peux obtenir un diplôme, titre ou CQP en lien avec mon expérience professionnelle.  

Saison après saison je valorise mes compétences et j'utilise le Passeport Compétences > Commis de cuisine (PDF)

Saison : 
Mis à jour le Jeudi, 31. Mars 2016 - 16:22